Méthodes pour favoriser la concentration de son enfant

Méthodes pour favoriser la concentration de son enfant

Vous êtes à la recherche d’astuces pour améliorer la concentration de votre enfant ? Mais, se concentrer qu’est-ce que cela veut dire ? Déjà, il faut nuancer les termes « attention » et « concentration ». Être attentif, c’est mobiliser ses 5 sens pour percevoir tout ce qui se passe autour de soi. Être concentré c’est focaliser son attention sur un point précis. Pour aider son enfant à être plus focalisé, il faut lui apprendre à avoir le contrôle sur son activité par l’utilisation de techniques. Voici des méthodes pour favoriser la concentration de son enfant.

Apprendre à gérer ses émotions

Difficile de concilier stress, anxiété et concentration. Apprendre à gérer ses émotions, c’est permettre à son enfant d’exprimer ses sentiments, de mettre des mots sur ses ressentis. Si vous invitez votre progéniture à verbaliser ses émotions, celle-ci entrera alors dans une relation de confiance. Votre enfant doit éviter la surcharge émotionnelle qui rend son cerveau indisponible. Pour l’aider à se concentrer, il faut évacuer ce trop-plein d’émotions.

Vous pouvez très bien utiliser la « météo intérieure » pour laisser votre petit s’exprimer. Outil qui facilite la pleine conscience des émotions, la météo intérieure permet d’exprimer ses ressentis sans violence. C’est une méthode entièrement visuelle, donc utilisable avec les plus petits.

Colorier un mandala et vider son esprit

Quoi de mieux qu’un coloriage pour ne penser à rien ? Le pouvoir magique des mandalas n’est plus à prouver. 10 minutes suffisent pour ressentir les bienfaits de ce coloriage précis.

Dessins géométriques, les mandalas sont la plupart du temps circulaires. Colorier un mandala permet de se recentrer. Proposez à votre enfant un de ces coloriages pour l’aider à se concentrer de nouveau.

Faire des pauses

Les pauses sont essentielles entre chaque phase de concentration. D’après une étude effectuée en neuropsychologie : « Les pauses de l’esprit permettent d’observer une très nette différence, non seulement sur les capacités attentionnelles, mais aussi en termes de gain d’énergie et de disponibilité ».

Alors apprenez à votre enfant à faire des pauses lorsqu’il sent que sa concentration n’est plus bonne.

Pratiquer le yoga en famille

Au-delà de partager un moment de complicité en famille, la pratique du yoga permet à votre enfant d’apprendre à mieux se connaître et à appréhender le monde qui l’entoure. Cela va lui permettre de maîtriser sa respiration tout en se recentrant sur lui-même.

Prévoyez des petites séances de yoga pour le détendre et accompagnez-le dans cette pratique ludique.

Écouter de la musique instrumentale

Écouter de la musique en travaillant ? Quelle idée ! et pourtant… D’après une étude scientifique, la musique serait bénéfique à la concentration. On ne parle pas de musique POP ou RNB, mais de musiques instrumentales (sans paroles). Les musiques d’ambiance peuvent également convenir. Elles sont généralement douces et permettent de se focaliser sur la tâche à accomplir.

Essayez cette méthode pour favoriser la concentration de votre enfant. Il se pourrait qu’il ne puisse plus s’en passer…

Boire de l’eau

Le cerveau a besoin d’eau pour bien fonctionner. Composé d’eau à près de 80 %, le cerveau perd son efficacité si le corps est déshydraté. L’eau sert essentiellement à maintenir l’équilibre dont ont besoin les cellules cérébrales pour un fonctionnement ordinaire. Le cerveau fonctionne alors correctement lorsqu’il est bien hydraté. Lorsque le cerveau est déshydraté, il a du mal à se concentrer. Résoudre un problème et mémoriser quelque chose deviennent des tâches plus difficiles à accomplir.

Faites boire votre enfant régulièrement pour améliorer sa concentration. Attention, il ne s’agit pas de le faire boire toutes les 5 minutes 😊.

Bien dormir et manger sainement

Qui dit être éveillé pour les apprentissages dit avoir bien dormi ! D’après le National Sleep Foundation un enfant de 6 ans a besoin de 11 heures de sommeil par jour. Le déficit de sommeil est nuisible et cumulable. Le déclin cognitif est constaté lorsqu’une personne cumule un manque de sommeil chaque jour.

L’alimentation est également essentielle pour arriver à se concentrer et bien apprendre. Une mauvaise alimentation empêche le bon fonctionnement du cerveau puisqu’il consomme environ 25 % de nos ressources alimentaires quotidiennes. Les aliments à absolument éviter pour la mémoire et la concentration sont l’excès de glucides, de calories et de mauvaises graisses.

Éviter les distractions et limiter les écrans

Pour rester concentré le plus longtemps possible, mieux vaut éviter les distractions. Cela vaut pour les adultes, mais aussi pour les plus petits. Bloquer les distracteurs sonores ou visuels aidera votre enfant à se concentrer sur la tâche demandée. Le bruit, les mouvements, les couleurs sont autant de facteurs pouvant perturber les apprentissages de votre progéniture.

Éteignez les écrans et autres sources de distraction durant les phases de travail. Les enfants avec des troubles de l’attention ou du spectre autistique sont d’autant plus sensibles à ces perturbateurs.

Appliquez ces méthodes pour favoriser la concentration chez un enfant en fonction des besoins et des envies de celui-ci. Certains conseils fonctionneront plus avec lui, d’autres ne seront pas adaptés à son âge ou à son caractère. Comme pour tout dans l’éducation d’un enfant, il faut adapter ces préconisations en fonction de sa progéniture. Chaque individu est unique, ne l’oublions pas. Aider son enfant à mieux se concentrer, c’est l’aider dans ses apprentissages. Cela rentre totalement dans notre rôle de coéducation

Et vous, quelles sont vos méthodes pour que votre enfant arrive à se concentrer ? 

Laisser un commentaire